Association canadienne des entraîneurs
Association canadienne des entraîneurs

L’Association canadienne des entraîneurs lance une formation sur la sécurité dans le sport

3 avril 2020
Safe Sport Training Banner

 

 

Un module de formation en ligne gratuit pour prévenir la maltraitance dans le sport

Ottawa, le 3 avril 2020. L’Association canadienne des entraîneurs (ACE) offre une formation en ligne pour aider les participants et les intervenants des organismes nationaux de sport à reconnaître la maltraitance dans le sport et à intervenir de façon éclairée. 

À l’issue d’une série de sommets sur la sécurité dans le sport à l’échelle du pays, les ministres des sports fédéral, provinciaux et territoriaux ont signé la Déclaration de Red Deer, un engagement à éliminer l’abus, la discrimination et le harcèlement. Dans la foulée est né le Code de conduite universel pour prévenir et contrer la maltraitance dans le sport, pierre d’assise d’une stratégie de mise en œuvre coordonnée visant à prévenir et à contrer la maltraitance à tous les niveaux du système sportif canadien. 

Avec l’appui de Sport Canada, le Groupe de travail sur la sécurité dans le sport mené par l'ACE a été créé pour fournir des conseils et des avis d’experts sur la mise sur pied et la prestation de la formation obligatoire sur le harcèlement et les abus.

Le groupe de travail rassemblait des représentants d’organismes nationaux et provinciaux de sport, des spécialistes en la matière, des athlètes et des organismes de défense des droits.

Parmi eux, Allison Forsyth, double olympienne et huit fois championne canadienne de ski alpin, milite pour la création de milieux sportifs sécuritaires pour éviter que d’autres athlètes ne vivent ce qu’elle a vécu. Forsyth a été agressée sexuellement par son entraîneur de longue date. Elle croit qu’une meilleure formation des intervenants du milieu aurait pu la protéger.

« Si des mécanismes de signalement existaient à l’époque et si j’avais été formée pour reconnaître le conditionnement et les stratégies des prédateurs sexuels, je crois que les choses se seraient passées différemment, regrette-t-elle. Il est essentiel que les athlètes et les intervenants reçoivent une formation adéquate pour prévenir la maltraitance dans le sport. »

« Nous pouvons créer un environnement sportif plus sécuritaire en travaillant ensemble, en suivant la formation et en prenant chacun nos responsabilités », déclare Lorraine Lafrenière, chef de la direction de l’ACE.

La formation sur la sécurité dans le sport est accessible gratuitement sur le Casier, la plateforme de formation en ligne de l’ACE. La formation est offerte en français et en anglais, dure 90 minutes et respecte les normes d’accessibilité. Elle est reconnue comme formation obligatoire sur la sécurité dans le sport pour les individus sous l'autorité de tous les organismes financés par Sport Canada. Les organismes nationaux de sport peuvent également choisir d'utiliser leur propre formation, pourvu qu'elle soit conforme aux normes minimales.

« Tout le monde peut être victime de maltraitance dans le sport et tout le monde a un rôle à jouer pour la prévenir et la contrer, affirme Ashley Sterling, chercheuse à l’Université de Toronto et membre du Groupe de travail sur la sécurité dans le sport qui a créé le module. Il est impératif que tout le monde suive cette formation. »

Pour les entraîneurs certifiés du Programme national de certification des entraîneurs (PNCE), la formation donne droit à des points de perfectionnement professionnel.

– 30 –

Plus d'informations : 

Relations médias : 
Delaney Turner
Gestionnaire, Marketing et communications
Movil : 613.292.7651

Vous cherchez une formation du PNCE sur votre sport?